9 tonnes de dépôt enlevées d'un condenseur de centrale nucléaire

Exelon Dresden Generating Station
Conco Cal-Buster™ and Calcium Scale

La centrale nucléaire de Dresden d'Exelon présente des performances d'été records

La centrale nucléaire de Dresden d'Exelon était la première centrale nucléaire des États-Unis construite avec des fonds privés. Dresden 1 fut mise en service en 1960 et mise hors service en 1978. Depuis 1970, les unités 2 et 3 de Dresden sont en activité, toutes deux étant des réacteurs à eau bouillante General Electric. L'unité 2 est capable de produire 869 MW, tandis que l'unité 3 est capable d'en produire 871. La centrale de Dresden est située à la source de la rivière Illinois, près de Morris, dans l'Illinois, et dessert Chicago et le quart nord de l'État avec suffisamment d'électricité pour alimenter plus d'1,5 million de foyer.

L'unité 3 développe une entartrage au calcium

Le condenseur de l'unité 3 de Dresden compte un total de 61 000 tubes 304 SS d'1” par 22 BWG répartis sur les quatre boîtes de circulation. Après examen des boîtes de circulation, on découvrit qu'une épaisse couche de tartre de carbonate de calcium (CaCO3) s'était créée et était responsable de la dégradation des performances du condenseur ainsi que du déclassement de l'unité qui s'ensuivit. Le carbonate de calcium, contrairement aux composants familiers tels que le sel ou le sucre, devient moins soluble au fil que la température augmente, de sorte que lorsque l'eau de refroidissement chauffa dans le condenseur, le calcium se plaqua sur la surface du tube. S'il est laissé intact, le tartre de carbonate de calcium développe une structure cristalline très forte qui devient hautement résistante au nettoyage chimique et à l'eau sous haute pression.

Sélection de la technologie d'enlèvement du tarte appropriée

Les alternatives de technologies de nettoyage de Dresden étaient limitées car le nettoyage chimique ne semblait pas être une possibilité viable, et il n'y avait aucune preuve que les techniques d'eau sous haute pression fonctionneraient. Sur base des précédents résultats de nettoyage par Conco du condenseur de leur unité 2, ils choisirent d'utiliser la technologie Cal-Buster™ brevetée par Conco pour enlever le tartre épaissi. Le Cal-Buster™ de Conco est un nettoyeur à deux niveaux disposant de quatre roues coupantes en carbure par niveau. Le Cal-Buster™ étant propulsé dans le tube du condenseur à l'aide du système de nettoyage de tube ProSeries™ de Conco à une pression de 13,78 à 30,68 bar, les roues coupantes "entaillent" la couche de surface du tartre de carbonate de calcium. Une fois l'intégrité structurelle du tartre de carbonate de calcium fragmentée par le Cal-Buster™, un passage de nettoyeur de tubes C3S TruFit™ de Conco pousse le tartre effrité à l'extérieur tout en améliorant l'état général de la surface du tube.

Résultats après nettoyage

Suite à l'opération de nettoyage, l'unité 3 était en mesure de reprendre le service normalement, sans déclassement. D'après l'ingénieur en rendement d'Exelon sur place, "C'était la première fois depuis des années que cette unité fonctionnait aussi bien durant les mois d'été." Des personnes de la centrale ont également fait part de leur satisfaction de gagner 5 à 7 MW et sont impatients de récupérer davantage.